SEA WEED CENTER – Paje Zanzibar

Avant de venir à Zanzibar, j’avais entendu parler de ce centre de femmes qui collectait des algues. J’avais très envie d’y faire un tour mais j’ignorais si j’en aurais l’occasion en terme de localisation sur l’île . Après un petit check sur Google, il s’avère que le centre n’était qu’à quelques minutes de marche de mon hôtel. Je décide donc sur un coup de tête de m’y rendre à 10:00. En longeant la plage à pied, j’en avais pour 20 minutes de marche. A ma gauche, un panneau avec le logo du centre indique où rentrer vers les terres et quelle petite ruelle suivre. J’y suis facilement arrivée. À l’accueil, quelques personnes attendaient déjà. Il n’y a pas de véritable horaire pour les visites. Celles-ci se font au gré des marées. Une fois que la marée est basse, nous avons enfilé les scandales en plastique attribuées par le centre pour débuter la visite sur la plage. Le tour débute par une visite des fermes d’algues les pieds dans l’eau.

On vous explique alors comment se font les cultures, comment poussent les algues et comment elles sont entretenues. Une fois la visite de la ferme réalisée, nous revenons alors au centre pour les explications relatives à la production. Ce centre emploie des femmes qui traitent les algues après la collecte. Elles les font sécher et les réduisent en poudre plus ou moins fine selon les utilités. Elles réalisent leur propres produits : savons, scrub pour la peau c’est-à-dire des exfoliants, et également des huiles à base de coco. On y trouve un ensemble d’huiles diverses aux senteurs différentes et aux bienfaits divers et variés. Le centre s’autosuffit en assurant toutes les étapes de la production, de la pousse à la vente. C’est un centre unique en son genre sur l’île. Il distribue une bonne partie de ses produits aux hôtels de l’île. Une autre partie de la production est quant à elle destinée à l’exportation. Il y a toutefois un petit bémol : il s’agit des plastiques pour emballer les savons destinés à l’exportation. Après avoir relevé ce point, le centre a assuré qu’une alternative à ces emballages était à l’étude.

Je recommande sans aucun doute cette escapade. Dès l’accueil, des jus de fruits frais à base d’algues vous sont offerts. Quelle belle manière de commencer cette visite !

Saviez-vous vous que les algues de Paje sont comestibles ? Le guide vous en parlera. Je recommande chaleureusement cette visite pour encourager, d’une part l’économie locale, mais aussi parce qu’elle est très enrichissante. Vous apprendrez énormément d’infos sur cet excellent produit bénéfique pour votre santé et qui mérite certainement d’être plus connu en Europe !

Mes autres articles sur Zanzibar :

Bruxelles – Zanzibar tous les vendredis

Le safari bleu-Zanzibar

La route des épices et Stone Town – Zanzibar

Pour plus de découvertes, rejoignez la page Laifouine sur Facebook.

Au jour le jour, je vous partage mes bons plans sur Instagram .

4 plages à l’Ouest de la Crète

  • Baie de Kissamos
  • La plage de Balos – scénique
  • Falassarna – longue plage
  • Elafonissi – Plage et dûnes+ kidsfriendly

Baie de Kissamos

Si comme nous vous optez pour Kissamos comme ville de base pour votre séjour à l’ouest de la Crète. La baie de Kissamos est très jolie. Il y a plusieurs établissements avec leurs petites plages de sable privées. Vous pouvez aussi louer un transat à la journée.

Je vous recommande de le faire à l’hôtel Aphrodite Beach.

On recommande la location d’une voiture pour votre séjour sur l’île.

Un taxi de l’aéroport de Chania à Kissamos =75 euros (70 euros si vous réservez au départ de l’hôtel Kissamos).

Il existe aussi un bus qui vous mènera au centre de Chania pour prendre un bus vers Kissamos.

La plage de Balos – scénique

Cette plage que l’on voit sur la plupart des photos est aussi belle voir plus belle en vrai. La route pour y parvenir est moins simple. Comptez environ 8 km de route abîmées et serpentées pour arriver à un micro-parking (bon ok j’exagère un peu mais presque). Le côté sympa ce sont les chèvres qui viennent se reposer et chercher de l’ombre sous les voitures. Vous marchez ensuite dans la vallée jusqu’à un mirador qui vous donne cette belle vue du haut de Balos beach ! Puis les escaliers qui conduisent à la plage. J’ai vu des parents courageux porter leurs bébés. La montée me semble beaucoup plus pénible. Des bateaux font également le déplacement pour passer la journée sur cette plage et le dernier départ est à 18:00.

Parking petit mais gratuit – venir tôt pour s’assurer une place.

Pour louer 2 transats et un parasol = 9 euros

Je vous recommande de venir avec un parasol si vous ne souhaitez pas en louer car il n’y a aucun point d’ombre et l’été va être chaud !

Falassarna – longue plage

Une longue plage sur 2 km. On a pied sur une longue distance ce qui en fait une espèce de piscine géante avec une eau translucide. Les vagues y sont assez grandes.

Pour louer 2 transats et un parasol = 9 euros

Parking gratuit. A votre arrivée deux grands parkings se présentent sur la gauche et la droite de la route.

Elafonissi – Plage et dunes+ kidsfriendly

Elafonissi , superbe plage sans doute l’une des plus belles. La plage offre des paysages variés qui s’apparente à celle de Balos avec des zones très peu profondes et des jeux de transparence dans l’eau. Des dunes et un petit passage mènent à une autre plage avec de magnifiques piscines naturelles ! Il y a un grand parking gratuit également. On peut y louer des transats (9 euros 2 transats et un parasol) afin de se poser où l’on souhaite ! Je trouve cette plage très kids friendly.

Si vous pensez que vous aurez un petit creux à midi, optez pour l’option des sandwiches de l’hôtel Aphrodite Beach. Ils ne coûtent que 3 € et sont réellement délicieux ! Ce doit être le cas dans l’ensemble des établissements ou vous déciderez de rester. Nous sommes très contente de cet hôtel familial et de ses services.

Exploration Rotterdam

Rotterdam est une ville cataloguée comme ville industrielle avec un immense port, le 1er  plus grand d’Europe et le 3ème plus grand mondial.  Néanmoins, la deuxième ville la plus peuplée des Pays-Bas est bourrée de charme et d’endroits à découvrir. Certains diront que c’est un peu comme le New-York d’Europe. Laissez-vous tenter par un weekend au Pays-Bas.

Selon moi, Rotterdam est une ville qui nécessite quelques recherches avant de s’y rendre afin de pouvoir l’apprécier. Ce n’est pas une ville comme Venise où je vous recommanderais de vous perdre dans les ruelles surtout si vous avez peu de temps. Je pense que l’erreur de beaucoup de voyageurs est de s’attendre à retrouver une ville comme Amsterdam et ses charmantes façades. Pour moi, c’est une ville attachante avec une effervescence culturelle avec beaucoup à offrir. Une ville qui n’a pas peur de se repenser et d’innover dans son développement urbain. En plus de cela, la mer n’est pas très loin ce qui contribue à une atmosphère unique.

Malgré des aprioris existants sur une ville industrielle et terne, c’est une ville vibrante avec un certain peps urbain.

Construite en 1270, la ville de Rotterdam a vu le jour autour de la rivière Rotte. On construisait autour de la rivière pour une question de sécurité. La ville comprend le port le plus large d’Europe et le deuxième plus grand d’Hollande après celui d’Amsterdam, sa cousine.

Cette ville totalement détruite lors de la seconde guerre mondiale est partie pour un futur lumineux.

La guerre avait presque effacé de la carte le vieux centre de la ville. La ville a été reconstruite sans un réel souci du passé architectural. C’est pourquoi l’architecture moderne est si prédominante. Certains édifices sont impressionnants et peuvent constituer un musée à ciel ouvert pour les amoureux d’architecture.

Rotterdam- Liege c’est 2 heures de route et on se demande pourquoi on a attendu si longtemps pour s’y rendre.

Comme il s’agissait d’une surprise pour mon anniversaire, j’ai découvert en arrivant notre hôtel CitizenM Rotterdam. Un hôtel avec des chambres équipées en domotique. Des chambres, petites, lumineuses, bien agencées et une literie confortable. Une tablette vous permet de gérer les stores, la luminosité, de sélectionner des ambiances musicales et vous sert aussi de réveil ou de télécommande pour la télévision ! C’était une première pour moi ce genre de logement et ça nous a plu. Le petit déjeuner était varié (sucré et salé) et les cafés étaient très bons!

Pour la nourriture, j’ai un peu du mal à me faire un avis. Je suis en arrivant très déçue par les nombreux fast-foods disséminés un peu partout dans la ville. Je m’attendais à une variété de petits restaurants d’options saines et on n’a pas expérimenté cela. A creuser donc lors de notre prochaine visite.

Que pouvez-vous visiter ?

Nous avons tout fait à pied sans difficulté. Il y a énormément de Parking disponibles et bien aménagés.

ZONE MUSEE DU PARC

  • Musée d’histoire naturelle. Il est situé dans le parc des musées juste en face de celui de l’art (Kunsthal)
  • Kunsthalcafé et kunstart museum 14 euros adultes : art contemporain. Traverser le parc vers l’Euromast.
  • Museum Bojimans Van Beuningen (Museumpark 18, 3015 CX)
  • Het Nieuwe Instituut  (Museumpark 25, 3015) 14 euros adultes: juste en face du parc menant au café
  • Euromast (Parkhaven 20, 3016 GM) : alors, je suis pas du tout à l’aise en hauteur mais je ne voulais pas louper Rotterdam du haut. Et malgré une petite trouille, je ne regrette pas. On a juste eu très froid au sommet en attendant d’entrer dans la bulle qui tourne et nous donne une vision de la vile à 360°.
  • Swan Marketmarché vintage de Rotterdam  qui durant notre visite s’est déroulé dans le parc des musées!! Dommage pour le temps, mais j’adore ce genre d’évènements avec petites échoppes d’artisans/designers et musique en live avec une zone nourriture ! J’ai même gagné un adorable sac de Ivana Van Der Ende. Il est juste parfait pour mes prochaines escapades et mes vacances à la plage! Vous aimerez aussi ses superbes coussins ou ses vêtements sur mesure.

WITTE DE WITHKWARTIER

  • (Witte de Withstraat 50, 3012) – Une large rue que nous traversons pour aller d’une zone à l’autre. C’est la rue connue pour sa multi culturalité, son street art, ses restaurants…Il y a des auberges dont le King Kong où nous avons fait un stop café très agréable ! Une adresse à garder !
  • Musée maritime 

ZONE DU VIEUX PORT

  • Oude Haven (Oude Haven ,3001) (vieux port) : le vieux port est tout petit avec quelques bars et restaurants.
  • Markethal (Dominee Jan Scharpstraat 298, 3011 GZ) : ce marché intérieur est très agréable. Il est beau avec sa fresque dite la plus grande du monde. La partie commerçante se marie avec des appartements localisés dans l’arche. Vous y trouverez des petites échoppes de fromages, saucissons, douceurs …Des petites échoppes de nourritures également. Il est très fréquenté !
  • Kube Houses : c’est un peu avec le Markethal et l’Erasmusbrug la carte de visite de la ville de Rotterdam. Ces cubes jaunes planchés qui incarnent l’innovation et la réflexion architecturelle au cœur de la ville. The Cube Houses – Les maisons cubes de l’architecte Piet Blom construites en 1984 et qui incarne le Rotterdam moderne. Chaque cube penché à 45 degrés forme un village dans les arbres. Vous pouvez visiter un appartement témoin.

ZONE du NEW-YORK HOTEL

  • Erasmusbrug (Gros pont blanc- le pont Erasmus) – (Erasmusbrug qui mène au New York Hotel, point de départ de milliers de fermiers vers l’eldorado de l’Amérique du Nord dans l’espoir d’une vie meilleure. On les imagine presque là sur le départ vers leur Eldorado. C’est un très beau bâtiment.
  • Le musée de la photographie (Las Palmas, Wilhelminakade 332, 3072 AR)
  • Félix Food Factory : un coup de cœur. Un ensemble de petits commerçants réunis dans un espace convivial offrant principalement de la nourriture, des boissons,… Vous pouvez acheter à chaque échoppe de quoi déguster ou à l’entrée acheter une planche avec un parcours par échoppe et aller retirer à chaque échoppe ce qui est proposé dans votre menu à 15 euros. Nous avons opté pour une planche pour deux et puis ajouter ce qui nous plaisait le plus après dégustation.
  • Floating forest – La forêt flottante de Rotterdam – une révolution verte ?

La première forêt flottante de la ville fut inaugurée en 2016 à l’occasion de la journée nationale des arbres. Par cette démarche, la ville revisite ses espaces verts en inaugurant ce premier espace sur le plan d’eau du port du Rhin. Il s’agit d’une belle façon de repenser la relation de l’homme avec son environnement et son habitat. La mise en place a elle été faite à partir de matériaux recyclés. C’est un projet également éducatif où des étudiants du campus de Rotterdam et le département d’ingénierie de la ville ont collaboré avec le collectif d’artiste Mothership pour la localisation viable et le système d’irrigation des arbres. Il semble qu’il soit possible d’adopter un arbre et contribuer à votre manière à un développement urbain innovateur mais… cela risque de faire mal au portefeuille.