VOYAGE EN SLOVÉNIE  Autour des Alpes Juliennes

Sommaire :

PARC NATIONAL DE TRIGLAV

BLED

KRANJSKA GORA

BOVEC

KOBARID

TOLMIN

Je suis fan des road trips car on peut s’équiper beaucoup mieux que lors d’un voyage en avion où nous sommes limités en kilos. En plus, en évitant l’avion, on limite notre empreinte carbone et ça fait plaisir!
La Slovénie est un petit pays mais que l’on peut visiter en toutes saisons. Elle offre une variété d’activités sportives et culturelles dans un cadre remarquablement beau.
La Slovénie se divise en 5 régions. Les voici énoncées brièvement :

1) Le lac de Bled et les Alpes Juliennes (par où débuter si vous arrivez en voiture de Belgique). Je vais vous en parler plus en détail dans cet article.

2) L’ouest de la Slovénie avec la vallée de la Soča connue pour ses eaux cristallines mais aussi pour ses vins. C’est à Bovec que nous avons fait du rafting. Une expérience géniale avec Aktivni Planet.

3) Le plateau de Karst et son littoral slovène, c’est essentiellement reconnu pour son histoire vénitienne (on est juste en face de Venise). La partie plage de votre voyage. Je vous en parlerai dans mon article sur la Riviera slovène.
4) Le Sud-est et la vallée de la Krka. Idéale pour les amoureux des châteaux.
5) Basse-Styrie Carinthe et Prekmurje connues plutôt pour leurs thermes et leur gastronomie.
Les stations de ski de Slovénie ont très bonne réputation. C’est un pays qui s’apprécie à toutes les saisons. Nos hôtes s’accordent pour dire que octobre est un bon moment pour visiter la Slovénie : la couleur des paysages de l’automne, le calme de l’hors-saison, la douceur de l’été indien,…

PARC NATIONAL DE TRIGLAV

Le parc est l’un des plus anciens parcs nationaux d’Europe.

Le point culminant des Alpes Juliennes est le Triglav qui se localise à 2864 mètres d’altitude. Ce sommet porte son nom en référence à un dieu de l’ancienne mythologie slovène qui régnait sur le ciel, la terre et les sous-sols. Il est vrai que ces hautes montagnes entre la Slovénie et l’Italie sont juste majestueuses ! Je vais vous parler des quelques stops réalisés et partager mes recommandations.
Mais avant tout, voici quelques conseils pratiques suite à notre road trip Belgique-Slovénie :

  • Nous n’avons eu aucun péage en Allemagne. Il y a beaucoup d’aires de repos et de WC. Les toilettes Sanifaire se paient 70 cents/personne mais vous donne une réduction de 50 cents en magasin.
  • Il vous faut des vignettes pour entrer en Autriche et en Slovénie. Elles s’achètent aux stations-service proches des passages frontières.

En août 2019: une vignette pour l’Autriche coûte 9,20 € et est valable 9 jours. Pensez à en racheter une si votre trajet retour dépasse ce délai.
La vignette pour la Slovénie pour un période de 30 jours vous coûtera environ 30 € (voir le tarif à la date de votre séjour). Elle est en vente dans les bureaux de poste, les bureaux de douane et les stations d’essence.

  • Quid des péages:

7,40 € et 12 € pour le péage entre l’Autriche et la Slovénie.
Pour éviter de payer les 7,40 € et même gagner du temps en cas de trafic important, je vous conseille de prendre la direction Jesenice lorsque vous quittez la Slovénie. Vous arriverez au poste frontière autrichien Wurzenpass- Korenja. Nous sommes repartis par-là en suivant les conseils d’une de nos hôtes.

BLED
En arrivant à Bled, on découvre un univers de collines et de montagnes splendides. On vient dans la région pour profiter de l’air pur, du cadre et de l’accueil des habitants. Je trouve que ce pays est parfait pour les amoureux de la nature, les randonneurs et les cyclistes. C’est aussi un pays parfait pour ceux qui voyagent avec leur chien ou des enfants. Les infrastructures et les espaces publics sont adaptés.

La ville de Bled est essentiellement connue à l’international pour son lac et ses paysages idylliques de carte postale. C’est une ville qualifiée de ville touristique mondaine mais de ce que j’ai vu tout le monde y passe un excellent séjour et y trouve son bonheur en termes de logement ou de restaurants.
Il y a quelque chose de féerique à Bled. Son cadre extraordinaire nous fait sentir comme dans un conte. J’aimerai beaucoup y revenir durant l’automne ou l’hiver.
Nous avons apprécié la balade sur le lac. Nous avions loué une petite barque et 1 heure suffit. Le paiement s’effectue lors du retour. Dans le cas où la balade serait plus longue que prévue, le supplément vous sera facturé. N’oubliez pas l’heure à laquelle vous avez démarrez et le numéro de votre barque ! Votre carte d’identité sera gardée en caution. Nous avons fait le tour de l’île sans visiter l’église (payant). Vous pouvez apprécier la belle terrasse, manger une glace et boire un verre.
Nous n’avons pas essayé la pletna qui est la barque touristique qui permet de rejoindre la petite île.

De Bled, visitez les Gorges de Vintgar:

Elles sont belles mais trop étroites pour l’apprécier avec l’afflux des touristes. Il faut venir très tôt. Selon moi, dès l’ouverture. Dès 10h, la visite devient pénible.
En plus, la balade est courte et chère : 10 € par adulte et 5 € le parking. Soit pour 25 € la balade à deux. Sachez qu’il y a de nombreuses randonnées et balades gratuites partout et spécialement autour de la Soca. J’dis ça mais j’dis rien 😉
Si vous avez visité les Gorges de Pokljuka (moins fréquentées) dites-moi en commentaire si ça en vaut la peine.
De Bled ou de Kranjska Gora, visite du lac Jasna. Trop beau ! A vrai dire, on l’a fait à pied depuis Kranjska Gora qui est très sympa si vous souhaitez passer quelques jours dans la région. J’y reviendrai dans la suite de mon article.

KRANJSKA GORA
Cette ville permet des vacances actives en été comme en hiver. On ne s’y ennuie pas et je trouve l’endroit super pour y séjourner en famille.
Outre les activités sportives proposées, vous pourrez :

  • Faire des randonnées sur la face nord du Triglav
  • Visiter la réserve naturelle de Zelenci. Le bord du lac est superbe mais c’est tout. Gratuit. Attention aux serpents qui rôdent aux abords du lac 😉
  • Visiter le lac Jasna. Ne vous parquez pas près du restaurant (payant) mais plus loin dans le parking gratuit. Vous pouvez également vous y rendre à pied ou en vélo depuis le centre de Kranjska Gora. Idéal pour un picnic au bord de l’eau. C’est superbe. Par beau temps, on peut s’y baigner. Gratuit
  • Cascade de pericnik. Possible de se parquer directement en bas de la cascade. Si comme nous, vous aimez marcher, garez-vous gratuitement sur le parking du musée alpin. Il est le point de départ d’une marche d’1h15 jusqu’à la chute (1 trajet). Gratuit.
  • La chapelle russe- lieu de mémoire et d’histoire.

BOVEC
De Bovec, vous pourrez faire toutes les expériences aquatiques imaginables: canyonisme, nage en eau vive, canoë, kayak, rafting sur la Soča
C’est ce que nous avons choisi et quels bons souvenirs nous ramenons !
Merci à la super équipe de Aktivni Planet
Info@aktivniplanet.si

D’autres activités telles que la descente en tyrolienne, les randos, le parapente, la spéléologie, le vélo…sont possibles.
Je vous recommande de sélectionner quelques randonnées au préalable car le choix est tellement grand que sur place on ne sait pas toujours où donner de la tête.

KOBARID
On y a fait la marche historique (environ 2/3h de marché- itinéraire au point info). Je vous recommande de toujours débuter vos visites par un tour au point info de la ville où des plans gratuits sont disponibles. Les cartes plus précises détaillant les randonnées sont payantes. Toutes les randonnées sont fléchées. Le tout est de savoir où démarrer 😉
Google est votre meilleur ami pour trouver des sites ou des blogs avec des itinéraires sympas comme ces 3 jours de randonnée à Triglav par Le voyage inachevé.

TOLMIN
Étrangement, il y a beaucoup de festival de musique à Tolmin. Comment cette habitude a débuté, je l’ignore. Durant notre séjour, c’était le festival reggae. Il y a aussi le festival punk, le rock…
Nous avons visité les Gorges de Tolmin (parking 7€/3h et entrée 8€ adulte) et fait une marche depuis notre agro-tourisme jusqu’au hameau de Most na Soči qui ne compte pas plus de 430 habitants. Il y a un agréable lac artificiel qui est idéal pour s’adonner au paddle ou nager.
La gorge est superbe et plus ludique et sauvage que Vintgar. Les deux valent la peine.
Il existe différents types d’hébergements. Vous pourrez opter pour des campings, des agro-tourismes, des chambres d’hôtes ou encore des hôtels de différentes capacités.
Pour une réduction Booking : cliquez sur ce lien.
Pour une réduction Airbnb lors de votre 1er usage : cliquez sur ce lien.
N’hésitez pas à vous abonner pour me suivre dans mes explorations !

SEA WEED CENTER – Paje Zanzibar

Avant de venir à Zanzibar, j’avais entendu parler de ce centre de femmes qui collectait des algues. J’avais très envie d’y faire un tour mais j’ignorais si j’en aurais l’occasion en terme de localisation sur l’île . Après un petit check sur Google, il s’avère que le centre n’était qu’à quelques minutes de marche de mon hôtel. Je décide donc sur un coup de tête de m’y rendre à 10:00. En longeant la plage à pied, j’en avais pour 20 minutes de marche. A ma gauche, un panneau avec le logo du centre indique où rentrer vers les terres et quelle petite ruelle suivre. J’y suis facilement arrivée. À l’accueil, quelques personnes attendaient déjà. Il n’y a pas de véritable horaire pour les visites. Celles-ci se font au gré des marées. Une fois que la marée est basse, nous avons enfilé les scandales en plastique attribuées par le centre pour débuter la visite sur la plage. Le tour débute par une visite des fermes d’algues les pieds dans l’eau.

On vous explique alors comment se font les cultures, comment poussent les algues et comment elles sont entretenues. Une fois la visite de la ferme réalisée, nous revenons alors au centre pour les explications relatives à la production. Ce centre emploie des femmes qui traitent les algues après la collecte. Elles les font sécher et les réduisent en poudre plus ou moins fine selon les utilités. Elles réalisent leur propres produits : savons, scrub pour la peau c’est-à-dire des exfoliants, et également des huiles à base de coco. On y trouve un ensemble d’huiles diverses aux senteurs différentes et aux bienfaits divers et variés. Le centre s’autosuffit en assurant toutes les étapes de la production, de la pousse à la vente. C’est un centre unique en son genre sur l’île. Il distribue une bonne partie de ses produits aux hôtels de l’île. Une autre partie de la production est quant à elle destinée à l’exportation. Il y a toutefois un petit bémol : il s’agit des plastiques pour emballer les savons destinés à l’exportation. Après avoir relevé ce point, le centre a assuré qu’une alternative à ces emballages était à l’étude.

Je recommande sans aucun doute cette escapade. Dès l’accueil, des jus de fruits frais à base d’algues vous sont offerts. Quelle belle manière de commencer cette visite !

Saviez-vous vous que les algues de Paje sont comestibles ? Le guide vous en parlera. Je recommande chaleureusement cette visite pour encourager, d’une part l’économie locale, mais aussi parce qu’elle est très enrichissante. Vous apprendrez énormément d’infos sur cet excellent produit bénéfique pour votre santé et qui mérite certainement d’être plus connu en Europe !

Mes autres articles sur Zanzibar :

Bruxelles – Zanzibar tous les vendredis

Le safari bleu-Zanzibar

La route des épices et Stone Town – Zanzibar

Pour plus de découvertes, rejoignez la page Laifouine sur Facebook.

Au jour le jour, je vous partage mes bons plans sur Instagram .

La route des épices et Stone Town – Zanzibar

Voici deux options de visites à réaliser sur l’île de Ungunja de Zanzibar. Nous avons opté pour une combinaison de ces deux activités car les visites ne sont pas loin l’une de l’autre.

Stone Town :

À refaire, je logerai quelques jours à Stone Town en début de séjour (mais pas trop car il y fait étouffant) pour explorer en profondeur ce que cette ville a à offrir. Vous apprécierez les balades en bord de la promenade avec l’effervescence de la ville, les petites échoppes et les chapatis sur les grilles sans oublier les appels à la prière en fond sonore… L’air est plus frais au bord de l’océan mais une fois dans les méandres de la ville, il devient juste irrespirable. Peut-être que, comme nous étions basé à Paje où le vent soufflait tout au long de la journée, nous ressentions plus intensément cette sensation. Si vous arrivez par l’aéroport ou en bateau de Dar Essalam, restez y deux nuits au moins avant de vous aventurer vers d’autres coins de l’île ou vers d’autres îles de l’archipel .

La ville et son architecture vous plongent dans une espèce de passé colonial qui ne peut vous laisser indifférent. Les vieilles façades sont souvent tristement négligées elles vous charmeront malgré tout. On aime les ruelles, les enfants revenant des cours en uniforme, la mixité de la population… Une ambiance vive dans ses bruits et nonchalante par son climat. Il y a une atmosphère délicieusement exotique qui vous séduira certainement.

À faire :

-Souper au Forodhani Gradens sur la pormenade connu pour ses échoppes de délicieuses spécialités locales, ses artisans, ses musiciens…

-Promenez-vous gratuitement sur le vieux fort. Il n’y a pas grand chose à faire mais c’est idéal pour une petite balade non loin de la promenade.

-Faites un stop devant la maison de Freddy Mercury. Vous l’imaginez grandir là? La vie des gens est pleine de richesses et d’inconnues.

– De la capitale, vous pouvez partir en excursion pour voir les tortues. PRISON ISLAND tour. Vous serez probablement accosté sur la promenade et pourrez négocier. Entrée 4$ et vous pourrez négocier l’excursion dans son ensemble pour 15$ (transport en bateau inclus). Construit pour être une prison, le bâtiment à été un ancien hôpital colonial suite à des épidémies. C’est devenu un lieu de quarantaine fin du 19ème siècle.

-Visitez le musée palace 3$ + pourboire pour votre guide (je vous recommande un guide en fin d’article.). L’histoire des Sultans jouent dans cette découverte de Zanzibar.

– Recueillez-vous et apprenez de l’histoire à l’ancien marché aux esclaves. Lorsque l’on regarde, c’était il n’y a pas si longtemps. 5$ l’entrée +option guide

Notre guide à Zanzibar s’appelle Ahmed est après avoir appris de façon autodidacte le français, il exerce avec fierté son travail de guide. Contactez le par WhatsApp +255686429826. N’hésitez pas à le contacter au préalable car il n’est pas constamment connecté.

Avec Amhed- Exploration Stone Town

La route des épices :

Pour moi, il s’agit d’une activité à faire absolument sur l’île. Il existe plusieurs sites proposant cette visite. En fait, les épices ne sont plus produites sur l’île pour être commercialisées. Les communautés se rassemblent afin d’aménager un territoire avec plusieurs épices et fruits locaux et organisent ces tours. Le parcours est bien pensé et vous apprendrez des choses sans aucun doute.

Saviez-vous à quoi servait la poudre blanche du cœur de la noix de muscade ? L’alcool n’étant pas autorisé, les danseuses orientales mettaient cette poudre dans leurs boissons et celle-ci avait la capacité de les rendre joyeuses (effet pompette il semblerait). Les effets de l’alcool sans alcool. La texture rouge qui ressemble à de la cire est elle utilisée sur l’île par les habitants pour parfumer leurs vêtements. Ils le portent constamment sur eux.

J’ignore par contre la provenance exacte des épices à l’échoppe où sont vendues ces dernières. Seuls les clous de giroffes sont encore produits à Zanzibar et commercialisés internationalement.

Notez que les épices sont moins chères au marché de Stone Town, même si on a tenté de me faire croire le contraire… J’ai en effet joué au petit jeu de la comparaison. J’ai toutefois acheté des épices sur les deux marchés car tout le monde travaille et essaie de gagner sa vie et les prix restent moins élevés par rapport aux tarifs des épices vendues en Europe.

Mes autres articles sur Zanzibar :

Bruxelles – Zanzibar tous les vendredis

Le safari bleu-Zanzibar

Lien de réduction de 30€ pour votre 1er utilisation Airbnb

Rejoignez la communauté laifouine sur Instagram et Facebook.

Exploration Rotterdam

Rotterdam est une ville cataloguée comme ville industrielle avec un immense port, le 1er  plus grand d’Europe et le 3ème plus grand mondial.  Néanmoins, la deuxième ville la plus peuplée des Pays-Bas est bourrée de charme et d’endroits à découvrir. Certains diront que c’est un peu comme le New-York d’Europe. Laissez-vous tenter par un weekend au Pays-Bas.

Selon moi, Rotterdam est une ville qui nécessite quelques recherches avant de s’y rendre afin de pouvoir l’apprécier. Ce n’est pas une ville comme Venise où je vous recommanderais de vous perdre dans les ruelles surtout si vous avez peu de temps. Je pense que l’erreur de beaucoup de voyageurs est de s’attendre à retrouver une ville comme Amsterdam et ses charmantes façades. Pour moi, c’est une ville attachante avec une effervescence culturelle avec beaucoup à offrir. Une ville qui n’a pas peur de se repenser et d’innover dans son développement urbain. En plus de cela, la mer n’est pas très loin ce qui contribue à une atmosphère unique.

Malgré des aprioris existants sur une ville industrielle et terne, c’est une ville vibrante avec un certain peps urbain.

Construite en 1270, la ville de Rotterdam a vu le jour autour de la rivière Rotte. On construisait autour de la rivière pour une question de sécurité. La ville comprend le port le plus large d’Europe et le deuxième plus grand d’Hollande après celui d’Amsterdam, sa cousine.

Cette ville totalement détruite lors de la seconde guerre mondiale est partie pour un futur lumineux.

La guerre avait presque effacé de la carte le vieux centre de la ville. La ville a été reconstruite sans un réel souci du passé architectural. C’est pourquoi l’architecture moderne est si prédominante. Certains édifices sont impressionnants et peuvent constituer un musée à ciel ouvert pour les amoureux d’architecture.

Rotterdam- Liege c’est 2 heures de route et on se demande pourquoi on a attendu si longtemps pour s’y rendre.

Comme il s’agissait d’une surprise pour mon anniversaire, j’ai découvert en arrivant notre hôtel CitizenM Rotterdam. Un hôtel avec des chambres équipées en domotique. Des chambres, petites, lumineuses, bien agencées et une literie confortable. Une tablette vous permet de gérer les stores, la luminosité, de sélectionner des ambiances musicales et vous sert aussi de réveil ou de télécommande pour la télévision ! C’était une première pour moi ce genre de logement et ça nous a plu. Le petit déjeuner était varié (sucré et salé) et les cafés étaient très bons!

Pour la nourriture, j’ai un peu du mal à me faire un avis. Je suis en arrivant très déçue par les nombreux fast-foods disséminés un peu partout dans la ville. Je m’attendais à une variété de petits restaurants d’options saines et on n’a pas expérimenté cela. A creuser donc lors de notre prochaine visite.

Que pouvez-vous visiter ?

Nous avons tout fait à pied sans difficulté. Il y a énormément de Parking disponibles et bien aménagés.

ZONE MUSEE DU PARC

  • Musée d’histoire naturelle. Il est situé dans le parc des musées juste en face de celui de l’art (Kunsthal)
  • Kunsthalcafé et kunstart museum 14 euros adultes : art contemporain. Traverser le parc vers l’Euromast.
  • Museum Bojimans Van Beuningen (Museumpark 18, 3015 CX)
  • Het Nieuwe Instituut  (Museumpark 25, 3015) 14 euros adultes: juste en face du parc menant au café
  • Euromast (Parkhaven 20, 3016 GM) : alors, je suis pas du tout à l’aise en hauteur mais je ne voulais pas louper Rotterdam du haut. Et malgré une petite trouille, je ne regrette pas. On a juste eu très froid au sommet en attendant d’entrer dans la bulle qui tourne et nous donne une vision de la vile à 360°.
  • Swan Marketmarché vintage de Rotterdam  qui durant notre visite s’est déroulé dans le parc des musées!! Dommage pour le temps, mais j’adore ce genre d’évènements avec petites échoppes d’artisans/designers et musique en live avec une zone nourriture ! J’ai même gagné un adorable sac de Ivana Van Der Ende. Il est juste parfait pour mes prochaines escapades et mes vacances à la plage! Vous aimerez aussi ses superbes coussins ou ses vêtements sur mesure.

WITTE DE WITHKWARTIER

  • (Witte de Withstraat 50, 3012) – Une large rue que nous traversons pour aller d’une zone à l’autre. C’est la rue connue pour sa multi culturalité, son street art, ses restaurants…Il y a des auberges dont le King Kong où nous avons fait un stop café très agréable ! Une adresse à garder !
  • Musée maritime 

ZONE DU VIEUX PORT

  • Oude Haven (Oude Haven ,3001) (vieux port) : le vieux port est tout petit avec quelques bars et restaurants.
  • Markethal (Dominee Jan Scharpstraat 298, 3011 GZ) : ce marché intérieur est très agréable. Il est beau avec sa fresque dite la plus grande du monde. La partie commerçante se marie avec des appartements localisés dans l’arche. Vous y trouverez des petites échoppes de fromages, saucissons, douceurs …Des petites échoppes de nourritures également. Il est très fréquenté !
  • Kube Houses : c’est un peu avec le Markethal et l’Erasmusbrug la carte de visite de la ville de Rotterdam. Ces cubes jaunes planchés qui incarnent l’innovation et la réflexion architecturelle au cœur de la ville. The Cube Houses – Les maisons cubes de l’architecte Piet Blom construites en 1984 et qui incarne le Rotterdam moderne. Chaque cube penché à 45 degrés forme un village dans les arbres. Vous pouvez visiter un appartement témoin.

ZONE du NEW-YORK HOTEL

  • Erasmusbrug (Gros pont blanc- le pont Erasmus) – (Erasmusbrug qui mène au New York Hotel, point de départ de milliers de fermiers vers l’eldorado de l’Amérique du Nord dans l’espoir d’une vie meilleure. On les imagine presque là sur le départ vers leur Eldorado. C’est un très beau bâtiment.
  • Le musée de la photographie (Las Palmas, Wilhelminakade 332, 3072 AR)
  • Félix Food Factory : un coup de cœur. Un ensemble de petits commerçants réunis dans un espace convivial offrant principalement de la nourriture, des boissons,… Vous pouvez acheter à chaque échoppe de quoi déguster ou à l’entrée acheter une planche avec un parcours par échoppe et aller retirer à chaque échoppe ce qui est proposé dans votre menu à 15 euros. Nous avons opté pour une planche pour deux et puis ajouter ce qui nous plaisait le plus après dégustation.
  • Floating forest – La forêt flottante de Rotterdam – une révolution verte ?

La première forêt flottante de la ville fut inaugurée en 2016 à l’occasion de la journée nationale des arbres. Par cette démarche, la ville revisite ses espaces verts en inaugurant ce premier espace sur le plan d’eau du port du Rhin. Il s’agit d’une belle façon de repenser la relation de l’homme avec son environnement et son habitat. La mise en place a elle été faite à partir de matériaux recyclés. C’est un projet également éducatif où des étudiants du campus de Rotterdam et le département d’ingénierie de la ville ont collaboré avec le collectif d’artiste Mothership pour la localisation viable et le système d’irrigation des arbres. Il semble qu’il soit possible d’adopter un arbre et contribuer à votre manière à un développement urbain innovateur mais… cela risque de faire mal au portefeuille.

Exploration Rwanda

En mai j’ai réalisé un beau voyage au Rwanda et je prends enfin le temps de partager quelques bons plans avec vous.

Le Rwanda est un pays que vous pouvez explorer seul et durant toute l’année avec son climat modéré.

Langue officiel: anglais mais la plupart de vos intervenants maîtriseront encore bien le français!

Monnaie locale c’est le franc rwandais! Je vous recommande de changer dans un bureau de change. Pratique pour vos déplacements et achats surtout en budget! Mais partout vous pourrez payer en dollars! Il y a dans les banques et certains hôtels comme le Marriott des cash machines (ATM).

Pour les voyageurs n’ayant jamais visité cette partie du monde, la question de la sécurité se pose constamment! Sachez que le Rwanda,  à l’heure actuelle,  est l’un des pays les plus sécurisé qui soit avec de réels moyens mis en place pour assurer la paix pour tous! Donc oui, même le soir les voyageurs peuvent librement circuler sans être dérangés ni se mettre en danger. Comme partout,  une prudence minimale s’impose. Je ne veux pas nourrir les inconscients et les pousser dans la bêtise. Sachez uniquement que ce que vous ferriez dans une ville stable , vous pouvez le faire au Rwanda.

Le pays des mille collines avec ses routes de plus en plus asphaltées (déjà le cas dans toutes les grandes villes et les routes stratégiques), avec ses monts méticuleusement brodés de cultures où les dégradés de verts se mélangent et composent un drap superbe qui couvre les flans des collines qui se succèdent sur votre route. C’est juste magnifique lorsque vous vous rapprochez du lac kivu vous apprécierez le mariage entre l’eau et la terre!

 

Le Rwanda est un pays où la nature trône, vive, touffue, parfois désordonnée mais souvent domptée car la culture notamment du thé est un des moteurs économiques de ce pays. Les champs se succèdent, les marcheurs bordent les routes principales en route vers on ne sait quelle destination car la dernière maison sur notre passage nous semble si loin…Courageux , jamais défait, droit, digne , vers leur destinée. C’est un pays fascinant, une population attachante, surprenante, débrouillarde et digne! On ne mendie pas ou peu, ce qui change du pays voisin , mon Congo. Même dans les coins plus isolés, on ne demande pas. Ca doit être l’éducation, un impact sociologique en lien avec l’histoire peut-être. Mais on regarde, on est curieux, surtout si un muzungu débarque! Moi qui suis métisse, je suis une muzungu de plus , mais mon attitude brise la glace, fait rire et je suis vite à ma place!

KIGALI

De Belgique, il y a des vols avec escale d’une heure au Burundi (vous ne quittez pas l’avion durant l’escale) et vous arrivez à Kigali. Les vols partent le matin et vous arrivez vers 21:00. La plupart des hôtels offrent un service de lift à partir de l’aéroport!

Il est intéressant de vous connaître afin de déterminer le style de logements qui vous convient! Il existe des logements pour tout les budgets à Kigali!

Mid-range accommodation/ villa avec chambres en location : je recommande la charmante maison d’hôte Tea House BnB Kigali (KGL 121 st). 8 chambres décorées dans un esprit local mais contemporain par le couple qui détient cette villa. Une petite carte de restauration est mise à votre disposition et le cuisinier, comme l’équipe est très attentif afin de vous assurer un excellent service. C’est dans un esprit bon enfant, une maison loin de la maison en quelque sorte avec des services qui ajoutent un plus tout en vous assurant une belle indépendance au coeur de la capitale!

Les chambres sont propres et des essuies de bains sont mis à votre disposition.

Si vous utilisez un sèche cheveux, je vous recommande d’en amener un de voyage.

Contact : Florence (Manager): +250 782 181 209

Je vous recommande de réserver à l’avance car la villa est de plus en plus reconnue et full!

Dans un autre genre,  regardez Chez Lando, Lemigo, Mille Collines, Marriott, Serena…

Pour les Budgets, je recommande le St Paul à Kigali. Comme partout au Rwanda , les congrégations religieuses offrent souvent un service de couchage bon marché!

Adresse pour le soir :

J’ai testé le pili-pili bar qui assure aussi un service de restauration (tapas, burger, viande grillée…) et le restaurant Inka steakhouse plus chic pour un repas plus gourmet.

Au pili-pili , il y des coins Lounge pour boire un verre entre amis, il y a une piscine aussi. J’ai eu la chance d’assister à un concert jazz et de savourer le talent d’un saxophoniste locale! N’hésitez pas à chercher sur les réseaux sociaux les pages des lieux que vous souhaitez visiter. C’est une large source d’information pour les voyageurs!

Radisson Blue pour un brunch…Dans un cadre plus formel.

De Kigali, prenez une journée pour faire le trajet jusque Cyangugu (frontière avec la RDC au passage frontière RUZIZI). Tant que c’est possible, vous traverserez la forêt de Nyungwe (cette route va bientôt être payante car il est possible de voir des primates en bordure de route sans accéder au parc).

NYUNGWE – CYANGUGU

A Cyngugu,  en Budget, vous pouvez dormir chez les soeurs de St François juste en face de l’hôtel du lac (vous ne pouvez pas vous tromper). De Cyngugu,  à deux pas, il y a des moto-taxi pouvant vous amener partout . Vous pouvez vous rendre au bord du lac ou au centre de Kamembe au marché (comptez 500 FRW, le trajet, au taux du jour c’est même pas un dollar). Le port du casque est obligatoire même si la plupart sont en mauvais état et ne serviront à rien en cas d’accident!

Pour ceux qui ne veulent pas faire la route, il y a des vols quotidiens de Kigali à l’aéroport de Kamembe. Mais la route en vaut vraiment la peine pour voir les paysages et prendre le poul de ce pays des mille collines.

La plus belle route pour moi est celle de Cyngugu vers Kibuye ! Oh Kibuye cette station balnéaire du Rwanda est époustouflante de beauté et la route qui serpente pour y arriver également ! Le lac et la nature vibrent et invitent à s’y attarder.

Cormoran Hôtel – Kibuye

Pour un voyage sur mesure contactez KIVU TRAVEL :info@kivutravel.com

Vous pouvez voir de belles photos sur @kivutravel

Présent au Rwanda et au Kivu, vous voyagerez avec des spécialistes de la région et des équipes locales passionnées!

 

 

 

Roma Caput Mundi

Pour un premier voyage à Rome, tout est possible mais lorsqu’on plonge dans un bain d’Histoire, il ne faut pas espérer tout voir en seulement 3 jours. Pas grave, ça nous donne une bonne excuse pour revenir !
L’aéroport de Rome Campanio est minuscule. Il semble qu’il y ait un train jusque la gare de Termini (point stratégique pour se déplacer dans Rome) à 1,50 ou 2 €. Une option à vérifier et à creuser. Nous avons opté pour un shuttle à 8 € A/R. Alors chers amis du voyage, je vous recommande cette option car, au retour, ceux souhaitant acheter leur billet dans le bus se sont vus bloquer l’accès car la priorité était donnée aux préventes. Et quand vous comptez sur ce bus pour ne pas rater votre vol, vous serez bien embêtés pour être polie. Il vous restera le taxi et apprendre quelques gros mots en italien…!
Ohhh Romano te piaca cuesta vida? ( oh Romain, elle te plaît cette vie?) La ville est un véritable musée à ciel ouvert. Elle est belle et nos yeux sont sans cesse émerveillés.

Place St Pierre/ Photo par Laini Lahaye

 Le plus drôle c’est que je n’ai pas vu les vrais Romains. J’ai vu des Anglais, des Français, des Russes, des Chinois… Vous avez compris. C’est en fait un parc d’attraction avec son flux de touristes quotidiens.

Bibite = boisson soft Photo par Laini Lahaye
Bibite = boisson soft
Photo – Laini Lahaye

Pour une première fois, je vous recommande le Roma Pass qui après séjour s’est avéré un bon plan. Disponible pour 3 ou 2 jours, il vous donne droit à 2 entrées pour un site archéologique ou musée et des réductions sur les autres visites .Votre carte s’active au premier usage. On recommande le Colisée en j1 et le Forum romain et le Palatine en j2.

Photo – Laini Lahaye

 

Vous amortissez déjà 24 euros par ce choix . Au Colisée, pas de panique, vous pouvez passer avec cette carte dans la file rapide. Les milliers de guide vous font croire que avec eux vous entrez rapidement mais c’est un piège à touriste. La carte vous suffit. Le guide audio est à 5,50 € , je le recommande pour les fanas d’Histoire ou les patients. Vous pouvez toujours suivre le groupe de touristes juste là, c’est beaucoup plus drôle. Le monument est un vrai bijou. Essayez de prévoir à l’avance une visite de groupe car ça peut s’avérer être moins cher. Un guide nous a accosté pour nous offrir une visite pour 13 € par personne, 24 € pour deux en entrée et 26 € le guide, ça fait cher la vieille pierre les cocos. Ça vaut la peine de voir les alternatives avant de vous faire happer par le rythme de la ville.

Rome – Photo – Laini Lahaye

 

La carte Roma pass s’active lors du scan de votre première visite. Pour le métro, il suffit de la poser sur le rond jaune à l’entrée des métros. Elle est valable pour tous les transports durant le nombre de jours que vous avez choisi. Après les deux premiers musées que vous choisirez, la carte vous donne des réductions sur beaucoup de sites et musées. Dans vos premiers choix, optez pour des musées coûteux pour amortir la carte de 3 jours qui coûte 36 €. Vous aurez également avec votre carte un plan de la ville. Mais on vous recommande de télécharger sur votre portable une carte de Rome (Google Maps ou HERE) pouvant être utilisée sans connexion et qui vous guidera dans la ville si votre smartphone est équipé d’un GPS. C’est pratique et il est alors difficile de se perdre ! Mais peut être aussi pratique de quitter l’hôtel avec le chargeur (écoutez la voix de la sagesse ;)).

Quelques bonnes adresses:
Notre Resto préféré pour de la bonne cuisine italienne. La vraie pas celle pour faire croire!

La Carbonara,

Via Panisperna, 214.

Où loger?

Rome = tourisme et tout est possible pour tous les budgets mais le cher reste à l’ordre du jour. Nous sommes ravis de notre logement un peu reculé de la folie de la ville. Une petite maison de vacances avec un mini jardin où trônent un beau citronnier et des orangers. The Green House. Pour bénéficier d’une réduction de 18 euros lors de votre premier voyage Airbnb, cliquez sur ce lien Laifouine. Si notre Airbnb vous intéresse, envoyez moi un email sur lainifouine@gmail.com .

Laifouine sur Facebook.

Buon viaggio,