Bruxelles – Zanzibar tous les vendredis

Ceci n’est pas une blague. TUIfly planifie tous les vendredis des vols aller-retour vers le Paradis. Si des eaux bleues transparentes et les belles plages de sable fin ne vous font pas d’effet, je n’y comprendrais rien. C’est effectivement aussi beau que sur toutes les photos que vous pourrez voir en tapant ‘Zanzibar’ sur un moteur de recherche.

Plage de Paje- Zanzibar

En ce qui me concerne, j’en rêvais et je n’étais pas certaine qu’une telle destination ne soit pas hors de prix. Ce n’est que lorsque j’ai découvert les vols de TUIfly où un aller-retour est possible pour moins de 500 euros que j’ai véritablement étudié la possibilité de m’y rendre.

La première question qui m’est venue à l’esprit est: quelle est la meilleure période pour se rendre à Zanzibar ?

Il s’avère que Zanzibar est une destination agréable toute l’année sauf durant la saison des pluies qui est très intense entre mi-mars et fin mai. Un petit conseil, prenez le temps de vous questionner sur le climat lorsque vous décidez de partir en voyage. Il serait en effet dommage de ne pas profiter de votre séjour parce que la pluie empêche certaines activités.

Nous nous sommes rendus en février sur l’île principale de l’archipel Unguja et il s’avère que c’est une très bonne période notamment pour les kitesurfers venus en masse pour profiter du vent et des belles vagues dans un cadre de rêve sur l’océan indien.

Zanzibar est une destination idéale pour échapper à l’hiver.

Arthur Rimbaud rêvait lui aussi de se rendre sur l’île aux épices. Il écrira ‘ peut-être irai-je un jour à Zanzibar’ mais il n’y mettra jamais les pieds. Des plages de sable blanc fin et éblouissant, un sol ombragé par les nuages malgré une température de 30 degrés, des lignes de cocotiers sauvages qui dansent au gré du vent et des eaux cristallines au 50 nuances de bleu,… Il est vrai que Zanzibar est un véritable poème qui mérite son statut de paradis. Cette archipel à la croisée des routes commerciales océaniques est un véritable paradis d’influences africaine, arabe et indienne. On le ressent dans son architecture, la religion, la gastronomie et la musique.

Parlons de la monnaie locale. Ici, tout peut se payer en Shilling tanzanien, dollars ou euros. Venir avec des euros est plus intéressant car il est plus fort que le dollar (février 2019 ). Si vous payez en monnaie internationale, on vous remboursera toujours en Shilling. Mais chaque établissement applique le taux qu’il souhaite. Je vous recommande de toujours demander avant de consommer et voir si ce dernier vous convient. À Paje, c’est au Spice Shop que la conversion est la plus intéressante. Plus la somme à changer est élevée, plus c’est intéressant. Vous y gagnerez à directement y convertir votre argent à votre arrivée. Attention, payer par carte de crédit comprendra des frais entre 3 et 5 %. Il est donc intéressant de prévoir du liquide avec vous pour votre séjour.

Spice Shop

La vie est rythmée au gré des marées. Sur les plages, nous pouvons voir des des femmes qui ramassent des algues à marée basse, les pêcheurs partant au large sur leur bateau traditionnel. Il s’agit de bateaux à base de bois brut avec une grande voile blanche triangulaire. On les appelle les Dhows.

Que faire sur l’île ?

Plusieurs excursions vous seront proposées. Des rabatteurs se trouveront sur les plages. Les hôtels auront leur liste de partenaires particuliers (TO, Taxi…) . Les choix ne manqueront pas. Il est important de comparer les prix liés aux activités qui sont la plupart du temps similaires. Je vous en présenterai quelques-unes dans différents articles.

Voici une liste exhaustive d’activités: 1. La visite de Stone Town, la capitale 2. La route des épices 3. La visite de prison island pour y voir des tortues 4. La visite des colobes dans la forêt de Jozani 5. Nager avec les dauphins 6. Le safari bleu 7. Participer à une pêche traditionnelle 8. Découvrir la cuisine traditionnelle.

C’est également très facile de louer un vélo 10 dollars ou un scooter 25 dollars (février 2019) pour pouvoir explorer l’île. Les amoureux des sports aquatiques pourront faire du paddle, du kayak, de kitesurf, du snorkeling et de la plongée sous-marine…

À Zanzibar on parle swahili. Vous entendrez souvent les termes ‘pole pole’ ou ‘hakuna matata’ qui semblent familier aux voyageurs grâce au dessin animé le roi lion. Prenez toutefois garde au service qui débute par un pole pole (pas de problème) et qui en implique après des frais, une attente de pourboire de la part de l’intervenant. Prenez également garde aux beach boys ici des Massaïs (Maasaïs) que certains locaux qualifient de commerçant et de faux Massaïs qui n’auraient pas fait le déplacement depuis le Kilimanjaro pour vendre sur l’île de Zanzibar mais qui se substitueraient à des vrais pour un effet de mode touristique. Ils sont beaux dans leurs costumes traditionnels et avec leurs lunettes de soleil extravagantes ou autres artifices. Vous serez rapidement lassés de vous faire aborder par un rituel chaque fois similaire. Salutations, ils engagent la discussion en posant des questions sur vous et votre origine (engagement) avant de vous proposez de voir ce qu’ils vendent. Vous constaterez vite que ce qui se vend sur les plages se vend également dans les échoppes artisanales. J’ai été très déçue par les peintures des échoppes probablement faites à la chaîne et qui selon moi proviennent de Chine. J’ai tout de même trouvé l’échoppe d’un petit peintre aux tableaux colorés peints à la main ainsi que des petites sculptures de Maasaï qui se démarquaient de tout ce qui m’avaient été proposé jusque là.

Pour de beaux souvenirs, je vous conseille de faire un tour au centre des femmes (Sea Weed Center) qui collectent des algues. Leurs produits naturels sont juste extras et leur travail remarquable.

N’hésitez pas à consulter les autres articles sur Zanzibar. Rejoignez-moi également sur la page Facebook et Instagram de LAIFOUINE.

À bientôt sur les routes !

Exploration Sicile OUEST/NORD/SUD

La Sicile est une destination que je vous recommande. Après y avoir passé 10 jours merveilleux,  je vais tenter de vous donner des pistes pour un séjour réussi sur cette île aux multiples visages. En atterrissant sur l’île, vous serez étonné du contraste des paysages. Malheureusement, la pollution va vous surprendre (si pas vous mettre en rogne!) mais vous serez vite ensorcelé par cette île et ses atmosphères.

En général,  nous avons trouvé les commerçants froids, juste quelques serveurs sympas. Ne vous offensez pas, c’est une tendance qui s’est vue dans l’ensemble des villes visitées.

  • 12 jours pour une première exploration de l’île
  • Surtout pas en juillet et août car trop de touristes et votre séjour en sera affecté. Septembre/octobre ou mai/juin semble pour moi une excellente période.
  • Location de voiture obligatoire pour vous assurer une liberté sur l’île, notamment au niveau des excursions mais aussi des belles plages où passer la journée. Vous trouverez sûrement des ouvrages sur les plus belles plages. Le nôtre nous a été offert dans notre Bed&Breakfast Mondello Resort.
  • Nous recommandons la location d’une petite voiture car les rues sont étroites! Parfois très très étroites.
  • Apprenez quelques notions d’italien car vous en aurez besoin. Sinon, les bons vieux signes de mains feront l’affaire.
  • Prenez plusieurs hôtels : 4 ou 5 à quelques endroits clés sur l’île ( je vous partagerai mes préférences sur les villes visitées et les plages ).
  • Budget nourriture – vous pouvez facilement manger pour 5-10€. Un panini, un sandwich, une arancini (boulette de riz avec au cœur de la viande hachée et petits poids mais souvent vous pourrez tester des variantes) … mais un conseil : n’hésitez pas à vous rendre dans un supermarché à la section charcuterie et fromage locaux. Pour rien, vous aurez un excellent gueuleton avec la boisson de votre choix. Nous l’avons fait quelques fois à la terrasse de notre maison d’hôte et c’était juste parfait et économe. Mais les petits restaurants foisonnent. Pas obligé de prendre entrée / plat 1- Primi / plat 2 – secundi …C’est souvent beaucoup trop! Prenez deux entrées à partager pour la découverte et un plat chacun (soit Primi soit secundi) et si vous n’avez pas assez, il y a toujours le dessert ou la possibilité de reprendre un plat.

Quelles villes valent le détoure dans la partie De l’île que nous avons explorée?

* = les préférences Laifouine 

PALERMO ***

palermo-1
Fontaine Pretoria – Palerme – Sicile – 2016

La capitale de la Sicile est une ville intense avec pas mal d’agitation. Il s’agit d’une ville très contrastée de par ses mélanges culturels passés et présents.

On aime :

  • le faite de se perdre dans des petites ruelles pleine de Charme.
  • Ses églises à n’en pas finir qui peuvent se trouver à n’importe quel coin de rue
  • Sa splendide cathédrale
  • Arrêt au Quattro Canti non loin de la superbe fontaine Pretoria et de l’église de la Martorana
  • L’ambiance populaire et interculturelle

On aime moins:

  • De se perdre dans des rues louches (vraiment louche et on en rigolera plus tard, on l’espère)
  • De payer cher pour toute les visites surtout si on a quelques heures devant nous. De dehors c’est beau aussi, no worry!
  • ( drôle de se retrouver en plein mariage car les églises restent accessibles malgré les cérémonies…)
  • Le sentiment d’insécurité de certaines rues ( à éviter en soirée).

Notre point de repère c’était l’avenue de la liberté où le bus local faisant la liaison avec Mondello fait différents arrêts (1 euro 40 le trajet, billets dans les tabac shop) ! Vous ne pourrez pas louper l’arrêt car c’est une grande avenue avec de beaux magasins sur via della Libertà. Il nous a été conseillé de prendre le bus et non notre voiture de location car la circulation est folle. Je confirme! On sait entrer à Palermo mais on ne sait pas comment en sortir. Le code de la route n’est pas une invention italienne.

Info: les lignes blanches au sol= parking gratuit – bleu =payant et jaune= résident only!

preparation-arancini
Arancini

ERICE ****

Un petit village historique dans les montagnes. Village médiéval qui va vous en mettre plein la vue. Vous pouvez y arriver en téléphérique de Trapani ou en prenant une route en lacet au départ de cette même ville. Ce petit village du Moyen-Âge a conservé son visage d’en-temps. Vous ne louperez pas les petites boutiques de céramiques et de faïences qui mettent une touche de couleur dans ces ruelles de vieilles pierres et, dans cette continuité, mettez-vous du baume au coeur avec une petite pâtisserie locale.

On aime:

  • La vue! Une vue à couper le souffle selon votre position  sur les hauteurs.
  • Ces petites rues pavées (oubliez les talons !) et les petites places intérieures fleuries comme une carte postale qui nous est offerte. Les cortiletti= les petites cours.
  • Les pâtisseries des sœurs du couvent avec leur délicieux Capuccino ! Grazie! Antica Pasticcia del Convento à deux pas de la Piazza Umberto: Via G.F. Guarnotta 1 ( ouvert tous les jours de 9h à minuit.

 

On aime moins: 

  • Le village est petit et on en a vite fait le tour.
  • Le téléphérique à 9€ (aller/retour) car il est assez facile de se parquer à l’entrée de la vieille ville.
  • Notre arancini nous a déçu.
  • Encore une fois des visites des monuments/sites assez chères pour ceux qui ne restent que quelques heures. Donc bien de prévoir une bonne journée et de prendre l’ERICE PASS (15 euros) vous donnant accès à tous les sites.

erice-view

AGRIGENTE ****

Sur la route, on peut se demander si Agrigente en vaut la peine en voyant des immeubles modernes pas très attractifs puis on se pose dans la vieille ville et ses petites rues grimpantes et on se dit « Comme on est bien! ». Je ne vous parle pas de la vue sur l’eau turquoise ou des temples vous faisant replonger dans le passé de la région.

On aime:

  • la vielle ville = centro storico et ses placettes et ruelles imbriquées.
  • le meilleur arancini du voyage sur la place Piazza Marconi en face du point d’info sur une petite terrasse sympa.
  • y passer deux trois nuits pour profiter de la veille ville et de ses plages environnantes comme la superbe Scala dei Truchi ( je recommande un hôtel sympa dans les environs car vous voudrez peut-être y passer quelques jours sur cette plage sûrement une des plus belles de Sicile avec ses hautes falaises calcaires ).

On aime moins: 

  • se parquer dans ses ruelles étroites (repliez toujours vos rétros).
  • les GPS qui ne vous aide pas à sortir de la ville. On recommande de télécharger avant de partir l’application gratuite HERE qui s’utilise gratuitement hors connexion et c’est juste parfait. On était parti avec notre GPS mais il ne devait pas être à jour vu certaines de ses propositions.

Info: 

  • la vallée des temples est seulement à 3 km du vieux centre en descendant la via Francesco Crispi. Un parking de terre et gardé est disponible à l’entrée du site ( 3 euros la journée). Mettez-vous à l’ombre d’un arbre pour ne pas retrouver dans un four après votre visite.
agridento
Illustration by Nizzoli Marcello

MONDELLO ****

C’était notre QG – lieu de localisation de notre B&B Mondello Resort (cfr article sur le Resort) pour le séjour. Ne connaissant rien de la Sicile, nous avons eu beaucoup de chance car cet établissement était parfait mais globalement , je vous recommande de rester quelques jours dans les villes à visiter et éviter des heures de route. C’est pour cette raison que nous n’avons pas été dans la partie Est de l’île à parfois 3 heures de route. Une raison de plus de revenir!

Mondello, c’est la ville balnéaire pour les habitants de Palerme et les touristes. Une superbe plage avec de l’eau turquoise et transparente. Que demande le peuple? Juste ça! Et un bon plat avec du bon vin! Mais oui!!

On aime:

  • Presque tout 🙂
  • Être à deux pas de la plage
  • Faire du vélo
  • Se balader et manger au bord de l’eau
  • Pas trop de monde en ce début septembre
  • Le soleil et cette vue!!!
  • Les familles italiennes dans leur élément
  • La bonne nourriture de chez Scimone à manger sur place ou sur un banc voir sur la plage! Sucré ou salé, c’est juste très bon et à petit prix. Via Regina Elena, 61 Mondello Palermo. L’homme a adoré les pattes et les lasagnes. Moi la salade de riz et légumes.
  • Pour le soir et bien manger à bon prix c’est chez Da Enzo que ça se passe! une petite adresse qu’on nous a été soufflée à l’oreille et juste comme il faut. Les serveurs sont pro et même si ils peuvent vous sembler distants, ils sont très sympas. Pizza ou pasta , c’était délicieux mais les pâtes aux homards c’est une tuerie! Les petites boulettes de sardines aussi – polpette. J’y retournerai pour tester le risotto tiens! C’est l’endroit recommandé par les locaux. Dans le plus chic il y a le Bye Bye Blouse qui surprend car il n’a pas pignon sur rue mais c’est une façade blanche dans une petite rue et on est loin d’imaginer que derrière cette porte se cache un restaurant raffiné (gastronomique) où les serveurs sont en costard. Nous n’avons pas encore testé mais nous avons aimé dans les plus chics le restaurant Le Antiche Mura un peu moins guindé et avec une terrasse qui donne sur un agréable jardin.

On aime moins:

  • Les conducteurs fous
  • Les gens qui laissent leurs crasses sur les plages ( des locaux pour ce que j’ai vu).

SAN VITO LO CAPO ****

Une vrai ville balnéaire avec une plage plus grande que Mondello. Superbe plage et paysage calé au pied d’une falaise. C’est parfait pour y rester quelques jours en famille ou entre amis. On y retournera notamment pour visiter la réserver naturelle de Zingaro. C’est donc bien d’y loger 2,3 jours.

san-vito-1

On aime:

  • Les petites boutiques et maisons.
  • Les petits bancs ou se poser. Street art?
  • La plage of course ou nous avons joué aux raquettes avec plaisir.

On aime moins:

  • Les moustiques (partout sur l’île, soyez équipé pour y faire face)
  • La pizerria El Sombrero recommandé par Le Routard – une horreur!  On ne dira pas merci au Routard pour cette suggestion.

Info: le seul parking non payant se trouve dans une zone en terre à côté du cimetière ( la partie en béton à gauche est payante). Vous pouvez y parquer votre voiture pour la journée. Merci aux jeunes filles qui dans un italo-glish-spanish nous ont donné le plan!

san-vito-sun-kiss
Plage de San Vito – Sicile

CEFALU *****
Notre coup de coeur du voyage. Nous sommes tombés en amour de la vieille ville, sa petite plage et ses petits bateaux. On y revient quelques jours sans faute.

guiz-cefalu1
Merci à Guiz Photography pour cette superbe photo !

Le moins ? Notre lunch à Fritto et Divino (Via Mandralisca). Plat sec pour pas dire sans saveur et une serveuse dépassée par 5 tables. Peut-être la faute à pas de chance. Mais les petites adresses ne manquent pas donc à vos assiettes!

Info: pour un petit cadeau sympa et made in Sicily : La Di Dà Via Mandralisca 62, vous y trouverez des produits de beautés fait en Sicile.

Suivez Laifouine sur Facebook et profitez de mes bons plans et articles!

N’hésitez pas à partager vos bonnes adresses et bons plans ci-dessous!

Je vous souhaite un bon voyage!